Mélancolie de Yvan Junior Akeh : la note de lecture de l’éditeur Serthy Ayissi
Mélancolie de Yvan Junior Akeh : la note de lecture de l’éditeur Serthy Ayissi

Mélancolie de Yvan Junior Akeh : la note de lecture de l’éditeur Serthy Ayissi

Le recueil de poèmes de 125 pages de l’auteur camerounais Yvan Junior Akeh a été présenté au public le 19 août 2023.  A l’occasion de ce lancement, Serthy Ayissi, auteur et éditeur, pose un diagnostic interne et externe de l’ouvrage. Lisez sa note de lecture pour comprendre davantage cette production littéraire du jeune écrivain.   

Mélancolie de Yvan Junior Akeh  la note de lecture de l’éditeur Serthy Ayissi

Structure externe 

Dans la nuée, le ciel s’épaissit. Le frissonnement de l’air laisse passer la bise d’un élan ; une apparition diurne est gênée par le dessin d’une ombre qui courre sur le sol, il se pose, ce pan. La première de couverture du recueil de poèmes de l’auteur Yvan Junior est un festival de couleurs. Une marque de la diversité. 

Cette couverture attrayante de par ses vives couleurs est la marque des visions caléidoscopiques qui seraient consignées dans les pages du recueil. Ce bleu de gentillesse, ce vert de persévérance, ce jaune de richesse, ce noir d’élégance. Ce florilège est l’apanage d’un recueil qui s’annonce plein de surprises et de rebondissements. 

A mon avis, la couverture ne laisse personne indifférent car elle est attrayante et représente un bijou de beauté animalier, le pan. 

Structure interne 

En tournant les pages de ce recueil, l’on est saisi par les senteurs boisées de ses vers. La disposition des strophes montrent la liberté, une envie de s’envoler. S’envoler avec les idées du poète qui nous balade dans ses rêves de liberté. En effet, le poète se veut libre, libre de par ses vers autant de par ses dires : 

« Je volerai comme un oiseau » (P. 47) ; « Une seule vie ne suffira jamais pour combler le flambeau d’illumination de ces milliers d’années ». 

On comprend que l’auteur a soif de vie, de joie, d’amour. Il montre les « mélancolies » de ses jours à travers ses mélodies. Dans ses peines, il se lamente pour montrer son amour, sa voix scande le mal aimé : 

« Un amour nouveau pour assoupir mon âme vaincue ». 

Je pense que le poète souffre de ses chagrins et utilise sa harpe comme catharsie, ce moyen thérapeutique de guérir de ses maux par l’écriture. Un courage de parler de soi avec panache « comme ce roi que je fus ». L’auteur de mélancolie montre la profondeur de sa tristesse à travers des poèmes tels que :

« je voudrais qu’on me lise » ; « Gloire du monde » ; « Chant d’âme triste » mais surtout « Les cendres du cancer » à travers quoi il montre l’horreur du cancer et les profondeurs du désarroi de ses victimes. 

Mais un autre poème me poussa à me questionner sur la portée de la tristesse de ce poète des temps modernes, c’est le message contenu dans l’ultime poème : « Chant dernier d’adieu ». A travers ce pléonasme, que veut montrer l’écrivain ? Voudrait il montrer combien la mort fait souffrir ? 

Chant dernier d’adieu au lieu de chant d’adieu ; comme si on mourrait plusieurs fois, comme si aimer quelqu’un pouvait nous conduire à le voir mourir à chaque fois que malheur arrive. Pour moi, Yvan Junior Akeh a su montrer, autant que quiconque, le poids de la tristesse lorsqu’on aime. Eh oui, il est un grand amoureux, notre poète. 

Il le montre à suffisance lorsqu’il affirme : « Si je pouvais être passionné// Ressentir en son sang frémir le cosmos des êtres aimés// La passion de l’amour briller comme une si grande merveille ». Par son si, il montre son vouloir et donc sa pensée. 

Il est par ailleurs intéressant de noter que le poète subit des influences des poètes du surréalisme tels que Baudelaire ou Apollinaire comme le montre les poèmes : « Rhénane 1904 » ; « Guillaume Apollinaire » ; « Charles Baudelaire ». Son style ressemble à un hommage à ces derniers et montre la forte coloration occidentale de sa plume :

« automne, hivers, printemps etc. » 

Pour tout dire, le recueil de poésie Mélancolie est un florilège de poèmes où des thèmes comme la tristesse, l’amour malheureux, le pittoresque de la nature sont mis en relief. Quelques coquilles çà et là sont à déplorer quoiqu’elles n’entachent pas la qualité remarquable des textes. 

Les textes fortement imagés, sont par le rythme et les allitérations, la marque d’une envie de martèlement. L’auteur veut au-delà de tout, donner de l’espoir car tout n’est pas que mélancolie mais aussi espoir tel que le souligne le poème « Que ton combat soit éternel ». Le poète souligne l’idéal de l’être qui ne doit pas baisser les bras et vivre l’espérance de ses amours particulières. 

Serthy Ayissi, auteur et éditeur. 

Mélancolie de Yvan Junior Akeh  la note de lecture de l’éditeur Serthy Ayissi

Références du livre 

Titre : Mélancolie 

Auteur : Yvan Junior Akeh 

Éditeur : Les éditions du Printemps 

Volume : 125 pages dont 74 poèmes 

Articles Similaires
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale

La famille est la plus petite institution de toute société. Mais c’est également l’instrument fondamentale à la survie de l’humanité. Lire plus

La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou
La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou

Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce ce qu'une belle femme ? Qu'est-ce qu'une belle maman ? C'est à ces diverses Lire plus

365 jours avec la sagesse bousanké (Boo) » écrit par OROU LOGOUMA Cosme
Lancement officiel de deux nouveaux ouvrages de Cosme Orou Logouma à Parakou

      «Il y a très longtemps, sur le rônier, chantait le vent des contes. Mars est là, voici venu le temps Lire plus

L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 
L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 

Le livre L’Eldorado de Mélissa est écrit par Malick CHABI GONI sur 169 pages. Ce recueil de nouvelles de l’auteur Lire plus

Pot-Bouille : Émile Zola
Pot-Bouille : Émile Zola

À une époque de l'histoire de la France où émergeait la moyenne et petite bourgeoisie, le mode de vie s'était Lire plus

Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville
Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Si dans le monde, il existe de ces personnes qui naissent avec une cuillère d'or dans la bouche, certains ont Lire plus

Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois
Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois

Très souvent, les jeux sont appréhendés comme des activités de moindre importance, de divertissement, auxquelles on s’adonne pour lutter contre Lire plus

Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 
Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 

Le livre Le royaume des damnés paru aux éditions Savanes du continent en 2020 est le premier roman de Niyi Lire plus

Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 

“C'est risqué que d'aimer quand on sait que l'amour aime les risques” p.30. Dr. Li de Bravo. Ce livre est Lire plus

Un commentaire

  1. Ping :Portrait de Sindji  Maxime HOUESSOU - L'ivre Du Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link