Procès aux lettres de Joël GLELE
Procès aux lettres de Joël GLELE

Procès aux lettres de Joël GLELE

L’école dans laquelle les enfants (africains) sont poussés leur apprend à lier le bois aux bois et à défendre des idées sans avoir raison. Elle s’acharne également à tuer en eux ce qu’ils aiment et conservent avec soins. Ces réflexions émises par le personnage de Samba Diallo, dans l’aventure ambiguë de Cheik Hamidou Kane, sont celles qui fondent le livre Procès aux lettres de Joël GLELE. 

Procès aux lettres, livre de Joël Glele

Résumé du livre Procès aux lettres de Joël GLELE

Dans sa première production poétique, le jeune auteur béninois fait sienne les réflexions de l’écrivain philosophe. 

La langue est Savoir dans le livre Procès aux lettres de Joël GLELE

L’ouvrage dans sa première partie met l’accent sur les langues de manière générale. Celle-ci s’intitule “La langue est Savoir” et raconte la vie de l’auteur tout en forgeant les armes d’un procès minutieusement organisé. Il s’est amusé à appeler à la barre successivement les différentes composantes de la langue française. 

Il commence l’audition par les éléments qui permettent de bien écrire et de parler la langue. Il s’agit de : 

  • la grammaire ; 
  • la conjugaison ;
  • l’orthographe. 

A la suite de ceux-ci, le poète-procureur appelle à la barre les principaux genres littéraires. 

Chacune de ces composantes ont répondu à l’appel et ont répondu convenablement aux questions du poète. Ce dernier émet donc ses observations sur les différents discours des éléments à la barre. Il en conclut à chaque niveau l’obstacle que leur enseignement constitue à l’épanouissement des autres langues. 

Procès aux lettres, c’est aussi un procès sur la vie de l’auteur. L’œuvre l’amène à se poser des questions sur sa vie, ses choix et sur les effets de ces derniers. Comment pourrais-je savoir que je coupais un pont entre ma culture et moi, entre une langue et mon histoire ? Même si cette question semble personnelle, elle est également celle de nombreux akowé de la cité des glétavis ayant une grand soif du savoir.

Le respect à la tradition est un devoir 

Dans la deuxième partie de son procès, l’histoire se déroule en milieu rurale. A ce niveau, le poète peint les réalités qui caractérisent les villages africains et met en premier plan ses parents et amis. Il décrit ceux-ci comme les piliers fondamentaux autour duquel se construit sa vie intellectuelle. 

C’est aussi dans cette partie, que Joël GLELE a reprécisé le rôle de la femme dans la société. Sans s’opposer aux courants féministes, il décrit la femme comme étant une aide pour l’homme. Il le représente comme une créature obéissante et soumise qui contribue énormément à une meilleure qualité de vie pour ses parents. 

Toutefois, sous les ligne de l’écrivain, il est aisé de faire la différence entre la contribution de la femme paysanne et celle urbaine. La première est obéissante, soumise et respecte à la lettre la tradition. La seconde sans être rebelle participe et est en mesure de donner son point de vue pour un monde meilleur.

Joël Glele, auteur du livre Procès aux lettres
Joël Glele, auteur du livre Procès aux lettres

Le nom est pouvoir et L’amour au décevoir 

La troisième et la quatrième partie ont été l’occasion pour Joël GLELE de montrer la force des noms et l’amour. Ceux-ci représentent pour lui un pouvoir à ne pas sous-estimer. Cette partie montre que les noms déterminent la signification glorieuse des actes du passé. Il est donc indispensable d’étudier de manière approfondie chaque nom donné à un enfant. 

Il faudra aussi aimer celle que les parents ont donné à condition qu’elle soit en phase avec les réalités sociales séculaires. Le nom est pouvoir, tout idée contraire à celle-ci mérite le procès de l’auteur. 

Analyse du livre 

Cette œuvre poétique de Joël Glele remet en question certaines réalités longtemps ignorées. La thématique des langues, du rôle de la femme dans la société et des noms est sans doute la plus présente dans son livre. L’auteur croit dur comme fer que les langues sont un moyen, un vecteur de développement.

Il pleure et appelle les lecteurs (p. 30) à pleurer les langues africaines. Pour lui, celles-ci sont enterrées. Mais ce constat n’affaiblit pas le combat de la restauration entrepris par Jo. Pour ce faire, il pense remplacer dans ses lectures les écrivains comme Molière, Pierre Corneille et Hugo dans leur vieux français par Florent COUAO-ZOTTI et autres. 

Florent COUAO-ZOTTI a une meilleure approche de la langue dans l’écriture de ses œuvres en l’occurrence les fantômes du Brésil et Western Tchoukoutou et mérite d’être un modèle pour l’auteur béninois. A l’instar des langues, le respect de la tradition semble être un devoir pour l’auteur. Joel GLÈLÈ pense qu’il est possible de bien respecter les traditions ancestrales tout en permettant aux femmes de partager leurs idéologies. 

Livre : Procès aux lettres 

Auteur : Joël Glele

Editions : CEJECO, poésie collection muse

Année de parution : 2022

Articles Similaires
Le bouillonnement du « Moi » comme outil en quête du bien-être universel  dans le recueil de poèmes « Mes mots et moi » de Chandrelle MOUNTOULA
Le bouillonnement du « Moi » comme outil en quête du bien-être universel  dans le recueil de poèmes « Mes mots et moi » de Chandrelle MOUNTOULA

Chandrelle MOUNTOULA est une jeune poétesse contemporaine qui vit à une époque où le « Moi » revêt un sens significatif propulsé Lire plus

« Cœur câliné-cœur calciné » d’Eric-Amour Amayidi ou l’amour comme une épée à double tranchants ?
« Cœur câliné-cœur calciné » d’Eric-Amour Amayidi ou l’amour comme une épée à double tranchants ?

La poésie par définition est l’expression de l’âme, de la passion, du beau. De Ronsard à Hugo, cet art a Lire plus

Le plaisir ne saurait attendre : Tishani DOSHI
Le plaisir ne saurait attendre : Tishani DOSHI

Le roman le plaisir ne saurait attendre de Tishani DOSHI est un véritable chef d’œuvre littéraire. Sans être une œuvre Lire plus

Quand on refuse on dit non d’Ahmadou Kourouma
Quand on refuse on dit non d'Ahmadou Kourouma

Dernier ouvrage d'Ahmadou Kourouma, Quand on refuse on dit non est un roman inachevé publié à titre posthume en 2004 Lire plus

INSOUMISE de Ayaan Hirsi Ali
INSOUMISE de Ayaan Hirsi Ali

Écrit par Ayaan Hirsi Ali le livre INSOUMISE est le récit d’une femme politique néerlandaise d'origine somalienne ayant échapper au Lire plus

Une enfant de Poto-Poto : Henri Lopes
Une enfant de Poto-Poto : Henri Lopes

Une enfant de Poto-Poto est l’un des nombreux ouvrages de Henri Lopes. Comme à son habitude, ses écrits ont souvent Lire plus

La guerre des femmes de Bottey Zadi Zaourou :  Une pièce extraordinaire du mythe feminin
La guerre des femmes de Bottey Zadi Zaourou

Plongez-vous dans l’univers guerrier des femmes à travers la pièce de théâtre de l’écrivain ivoirien Bottey Zadi Zaourou. Cette œuvre Lire plus

Lumières de Pointe-Noire : Alain Mabanckou
Lumières de pointe noire : Alain Mabanckou

N’ayant pas les capacités d’appeler tous les lecteurs pour leur faire part des difficultés quotidiennes, l’écrivain choisit un seul moyen Lire plus

Les fruits de l’esprit de Gervais Dassi 
Les fruits de l’esprit de Gervais Dassi 

S’il m’était donné de rebaptiser Gervais Dassi,  Je l’appellerai sans coup férir, « Le poète de l’espoir » Et s’il me demandait Lire plus

La critique et l’enseignement de la littérature africaine aux États-Unis d’Amérique d’Adrien HUANNOU
La critique et l’enseignement de la littérature africaine aux États-Unis d’Amérique d'Adrien HUANNOU

Dans les cendres des indépendances en Afrique, la recherche d’une identité authentique devient la lutte commune de toute la communauté Lire plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link