Procès aux lettres de Joël GLELE
Procès aux lettres de Joël GLELE

Procès aux lettres de Joël GLELE

L’école dans laquelle les enfants (africains) sont poussés leur apprend à lier le bois aux bois et à défendre des idées sans avoir raison. Elle s’acharne également à tuer en eux ce qu’ils aiment et conservent avec soins. Ces réflexions émises par le personnage de Samba Diallo, dans l’aventure ambiguë de Cheik Hamidou Kane, sont celles qui fondent le livre Procès aux lettres de Joël GLELE. 

Procès aux lettres, livre de Joël Glele

Résumé du livre Procès aux lettres de Joël GLELE

Dans sa première production poétique, le jeune auteur béninois fait sienne les réflexions de l’écrivain philosophe. 

La langue est Savoir dans le livre Procès aux lettres de Joël GLELE

L’ouvrage dans sa première partie met l’accent sur les langues de manière générale. Celle-ci s’intitule “La langue est Savoir” et raconte la vie de l’auteur tout en forgeant les armes d’un procès minutieusement organisé. Il s’est amusé à appeler à la barre successivement les différentes composantes de la langue française. 

Il commence l’audition par les éléments qui permettent de bien écrire et de parler la langue. Il s’agit de : 

  • la grammaire ; 
  • la conjugaison ;
  • l’orthographe. 

A la suite de ceux-ci, le poète-procureur appelle à la barre les principaux genres littéraires. 

Chacune de ces composantes ont répondu à l’appel et ont répondu convenablement aux questions du poète. Ce dernier émet donc ses observations sur les différents discours des éléments à la barre. Il en conclut à chaque niveau l’obstacle que leur enseignement constitue à l’épanouissement des autres langues. 

Procès aux lettres, c’est aussi un procès sur la vie de l’auteur. L’œuvre l’amène à se poser des questions sur sa vie, ses choix et sur les effets de ces derniers. Comment pourrais-je savoir que je coupais un pont entre ma culture et moi, entre une langue et mon histoire ? Même si cette question semble personnelle, elle est également celle de nombreux akowé de la cité des glétavis ayant une grand soif du savoir.

Le respect à la tradition est un devoir 

Dans la deuxième partie de son procès, l’histoire se déroule en milieu rurale. A ce niveau, le poète peint les réalités qui caractérisent les villages africains et met en premier plan ses parents et amis. Il décrit ceux-ci comme les piliers fondamentaux autour duquel se construit sa vie intellectuelle. 

C’est aussi dans cette partie, que Joël GLELE a reprécisé le rôle de la femme dans la société. Sans s’opposer aux courants féministes, il décrit la femme comme étant une aide pour l’homme. Il le représente comme une créature obéissante et soumise qui contribue énormément à une meilleure qualité de vie pour ses parents. 

Toutefois, sous les ligne de l’écrivain, il est aisé de faire la différence entre la contribution de la femme paysanne et celle urbaine. La première est obéissante, soumise et respecte à la lettre la tradition. La seconde sans être rebelle participe et est en mesure de donner son point de vue pour un monde meilleur.

Joël Glele, auteur du livre Procès aux lettres
Joël Glele, auteur du livre Procès aux lettres

Le nom est pouvoir et L’amour au décevoir 

La troisième et la quatrième partie ont été l’occasion pour Joël GLELE de montrer la force des noms et l’amour. Ceux-ci représentent pour lui un pouvoir à ne pas sous-estimer. Cette partie montre que les noms déterminent la signification glorieuse des actes du passé. Il est donc indispensable d’étudier de manière approfondie chaque nom donné à un enfant. 

Il faudra aussi aimer celle que les parents ont donné à condition qu’elle soit en phase avec les réalités sociales séculaires. Le nom est pouvoir, tout idée contraire à celle-ci mérite le procès de l’auteur. 

Analyse du livre 

Cette œuvre poétique de Joël Glele remet en question certaines réalités longtemps ignorées. La thématique des langues, du rôle de la femme dans la société et des noms est sans doute la plus présente dans son livre. L’auteur croit dur comme fer que les langues sont un moyen, un vecteur de développement.

Il pleure et appelle les lecteurs (p. 30) à pleurer les langues africaines. Pour lui, celles-ci sont enterrées. Mais ce constat n’affaiblit pas le combat de la restauration entrepris par Jo. Pour ce faire, il pense remplacer dans ses lectures les écrivains comme Molière, Pierre Corneille et Hugo dans leur vieux français par Florent COUAO-ZOTTI et autres. 

Florent COUAO-ZOTTI a une meilleure approche de la langue dans l’écriture de ses œuvres en l’occurrence les fantômes du Brésil et Western Tchoukoutou et mérite d’être un modèle pour l’auteur béninois. A l’instar des langues, le respect de la tradition semble être un devoir pour l’auteur. Joel GLÈLÈ pense qu’il est possible de bien respecter les traditions ancestrales tout en permettant aux femmes de partager leurs idéologies. 

Livre : Procès aux lettres 

Auteur : Joël Glele

Editions : CEJECO, poésie collection muse

Année de parution : 2022

Articles Similaires
En paix avec la vie : comment guérir de la perte d’un enfant ? de Nadège ANAGO
En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? de Nadège ANAGO

En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? est un ouvrage autobiographique de 100 Lire plus

Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 
Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 

Wanilo, c’est le titre du premier ouvrage littéraire publié par le jeune écrivain béninois Rabelais M. KPECHEKOU. Ce recueil de Lire plus

Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre
Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre

L'homme est condamné à être libre et pour cela il doit en payer le prix. Si l'autre, mon semblable qui Lire plus

La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale

La famille est la plus petite institution de toute société. Mais c’est également l’instrument fondamentale à la survie de l’humanité. Lire plus

La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou
La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou

Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce ce qu'une belle femme ? Qu'est-ce qu'une belle maman ? C'est à ces diverses Lire plus

365 jours avec la sagesse bousanké (Boo) » écrit par OROU LOGOUMA Cosme
Lancement officiel de deux nouveaux ouvrages de Cosme Orou Logouma à Parakou

      «Il y a très longtemps, sur le rônier, chantait le vent des contes. Mars est là, voici venu le temps Lire plus

L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 
L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 

Le livre L’Eldorado de Mélissa est écrit par Malick CHABI GONI sur 169 pages. Ce recueil de nouvelles de l’auteur Lire plus

Pot-Bouille : Émile Zola
Pot-Bouille : Émile Zola

À une époque de l'histoire de la France où émergeait la moyenne et petite bourgeoisie, le mode de vie s'était Lire plus

Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville
Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Si dans le monde, il existe de ces personnes qui naissent avec une cuillère d'or dans la bouche, certains ont Lire plus

Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois
Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois

Très souvent, les jeux sont appréhendés comme des activités de moindre importance, de divertissement, auxquelles on s’adonne pour lutter contre Lire plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link