Le rêve étranglé d’Eustache Prudencio
Le rêve étranglé d’Eustache Prudencio

Le rêve étranglé d’Eustache Prudencio

La nouvelle « rêve étranglé», éponyme de l’oeuvre d’’Eustache Prudencio fera l’objet de la chronique livre de ce jour. Dans cette partie de l’eouvre, l’écrivain béninois raconte une « une déception amoureuse», « un désir inassouvi» et tout « un rêve brisé». Désirez-vous en apprendre davantage sur le véritable rêve dont il s’agit ? Lisez alors cette chronique sur le livre. 

Le rêve etranglé de Eustache Prudencio
Le rêve etranglé de Eustache Prudencio

Résumé de la nouvelle le « rêve étranglé» 

La nouvelle relate l’histoire de la vie d’un homme appelé Komlangan, qui menait sa vie comme il le ressentait et il le pensait sans se poser aucune limite. «… des années durant, il passa le plus clair de son temps à papillonner de jouvencelle en jouvencelle…»  p.13. 

Mais au fil des temps, l’homme, épuisé, et ennuyé de cette existence délétère,  avait voulu donner un autre sens à sa vie « il noya dans l’oubli, toutes ses vieilles conquêtes, ainsi que les effluves d’alcool, des gambilles des boîtes de nuit avec leurs musiques sirupeuses…»  p.13

Komlangan, désormais très consciencieux, rencontra un jour une jeune femme d’une beauté à nulle autre pareille. Cette dernière est « une nymphe racée fine et bien faite» avec qui l’homme rêvait mener la suite de sa vie jusqu’à son dernier souffle.

Kokoè, après avoir accepté les avances de l’ex homme de débauche, chantait certaines expressions qui sont de nature à mettre en doute son amour envers Komlangan « Je t’aime, et je t’aimerai toujours même si nous ne nous marierons jamais» p.20. Cette phrase énigmatique que fredonne chaque fois la jeune dame kokoè prouve visiblement qu’elle dissimulait certains secrets qu’elle ne voulait pas avouer à Komlangan. Mais quel serait ce secret ? Pourquoi a-t-elle accepté les avances de kokoè alors qu’elle n’était pas prête à se marier à ce dernier ? Juste à cause de ses fortunes ?… Le rêve de Komlangan aboutirait-il ?

Analyse du livre de l’auteur béninois Eustache Prudencio

Cette nouvelle éponyme du célèbre écrivain Béninois Eustache Prudencio est écrite en français soutenu. Il faudrait que le lecteur ait certaines notoriétés pour gagner une compréhension parfaite du  message que l’auteur de l’ouvrage véhicule. Le style utilisé par Eustache Prudencio est laconique, il a su  créer des suspens pour amener le lecteur à poursuivre sa lecture jusqu’à la fin.

Du point de vue géographique, on peut affirmer sans aucune contrainte que l’histoire s’est généralement déroulée au Togo car l’auteur a fait usage du nom des villes telles que :  Lomé, Palimé, Anèho et bien d’autres. 

Le nom des personnages comme : kokoè, Komlangan, Atayi.. ne doit pas laisser indifférent le lecteur. Car ces noms ont une signification particulière dans la mesure où ils sont d’origines africaines. Ils ne sont donc pas choisir au hasard. Chacun d’eux à une signification spécifique et colle parfaitement avec le rôle joué dans l’oeuvre.

Toute personne passionnée des belles-lettres, doit lire avec beaucoup d’intérêt et attention cette oeuvre qui cache un secret comme la plupart des livres. 

Paul AKAKPO: Étudiant en science de langage et de la Communication

Articles Similaires
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale

La famille est la plus petite institution de toute société. Mais c’est également l’instrument fondamentale à la survie de l’humanité. Lire plus

La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou
La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou

Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce ce qu'une belle femme ? Qu'est-ce qu'une belle maman ? C'est à ces diverses Lire plus

365 jours avec la sagesse bousanké (Boo) » écrit par OROU LOGOUMA Cosme
Lancement officiel de deux nouveaux ouvrages de Cosme Orou Logouma à Parakou

      «Il y a très longtemps, sur le rônier, chantait le vent des contes. Mars est là, voici venu le temps Lire plus

L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 
L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 

Le livre L’Eldorado de Mélissa est écrit par Malick CHABI GONI sur 169 pages. Ce recueil de nouvelles de l’auteur Lire plus

Pot-Bouille : Émile Zola
Pot-Bouille : Émile Zola

À une époque de l'histoire de la France où émergeait la moyenne et petite bourgeoisie, le mode de vie s'était Lire plus

Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville
Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Si dans le monde, il existe de ces personnes qui naissent avec une cuillère d'or dans la bouche, certains ont Lire plus

Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois
Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois

Très souvent, les jeux sont appréhendés comme des activités de moindre importance, de divertissement, auxquelles on s’adonne pour lutter contre Lire plus

Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 
Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 

Le livre Le royaume des damnés paru aux éditions Savanes du continent en 2020 est le premier roman de Niyi Lire plus

Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 

“C'est risqué que d'aimer quand on sait que l'amour aime les risques” p.30. Dr. Li de Bravo. Ce livre est Lire plus

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link