OUTRAGE À LA SAINT-VALENTIN : AUGUSTIN YÉDIA TOSSOU
OUTRAGE À LA SAINT-VALENTIN : AUGUSTIN YÉDIA TOSSOU

OUTRAGE À LA SAINT-VALENTIN : AUGUSTIN YÉDIA TOSSOU

Pièce de théâtre à titre évocateur, métaphorique troublante, Outrage à la Saint-Valentin est avant tout une œuvre très incitative. Elle met à nu les vices de notre société dans un style humoristique : harcèlement sexuel, avortement, trahison et injustice. Dans un amphithéâtre de l’Université de la ville d’Ehouzou, Bérika devient la proie de Domingo, son camarade de classe et de Chadius, son professeur de droit. 

Outrage à la Saint-Valentin de Augustin yédia TOSSOU

Domingo profite de la chaleur de la journée du 14 février pour prouver son amour à Bérika.  Chadius quant à lui promet ciel et terre à Bérika si elle accepte ses avances. Ce dernier ne parvenant plus à retenir son souffle face à la beauté et surtout à la tenue vestimentaire de son étudiante.  Un style qui met en relief le corps pur de la jeune fille. 

Que faire devant ces situations déconcertantes et troublantes, surtout quand on est une fille engagée ? « Ne l’oubliez pas : Mélek est mon fiancé et je lui ai juré amour et fidélité ». Devant l’amour et la dignité, l’argent et les honneurs de ce monde, que faire ? Bérika se replie sur sa copine Tatiana, pour trouver des conseils pouvant lui permettre de mieux gérer sa situation. 

Tatiana lui conseille d’accepter les avances de Chadius et tout le confort et les avantages dont elle bénéficierait. Cette dernière perçoit la vie dans l’amour et l’argent. Mélek, le fiancé de la belle Bétika, n’a rien et n’est qu’un poids pour elle. Cela porte à croire que le pauvre n’a pas droit à l’amour. 

Bérika se rend accessible, ouvre les portes de sa maison, devant les multiples offres de Chadius. Selon elle, ses propos témoignent de la véracité de son amour à son égard. Hum ! Les femmes ! La nuit fut agréable entre les bras de Chadius. Plus tard, elle se rend compte qu’elle est enceinte. Elle a conçu mais Chadius luit fait savoir qu’il ne veut pas de cet enfant. 

Comment comprendre que l’homme qui vous a chanté son amour hier, vous laisse tomber aujourd’hui devant le fruit de ce même amour ? Ah ! Les hommes ! Déconcertée devant le refus de Chadius d’endosser sa responsabilité, Bérika opte pour l’avortement sous la pression de ce dernier. Le pire est fait. 

Mélek se rend compte du crime de l’amour de sa vie et se donne la mort ne pouvant supporter vivre sans elle. Face à ce double meurtre, la mère de Bétika ne comprend plus rien. Sa fille refuse son repas préféré. Elle s’informe de la situation et prend ses responsabilités : poursuivre et faire payer au coupable les malheurs de sa fille. 

Ce qu’elle fait. Tous les coupables, y compris Chadius et son infirmière, sont enfermés. A travers cette trame, Augustin TOSSOU peint la fuite de responsabilité de plusieurs hommes en face de leurs actes. Avant lui, Jean PLIYA montre une situation pareille à travers monsieur Chadas dans La secrétaire particulière et Amadou Koné à travers Ebinto dans Les frasques d’Ebinto.

L’avortement est un acte qui désacralise la femme, source de vie. Et tous les responsables doivent en assumer les conséquences. Contrairement à certains parents qui abandonnent leurs enfants à la merci de la société, Azia nous donne un témoignage de vie. Et, elle atteste ainsi que la vie d’un enfant est sacrée.

Dans son livre, Outrage à la Saint-Valentin, Augustin TOSSOU traite fondamentalement de l’amour, l’argent et la mort. Il évoque aussi l’harcèlement sexuel en milieu scolaire, un phénomène qui empêche des milliers de jeunes de réaliser leurs ambitions académiques. 

Il revient avec insistance sur le rapport entre l’amour et l’argent dans le quotidien des jeunes.  A la lecture de son livre, une question peut hanter l’esprit des lecteurs. Est-il possible pour un jeune d’aujourd’hui, d’entamer une relation amoureuse, passer la Saint-Valentin, sans amour et argent ? Sinon, plus précisément, quel est le rôle de l’avoir au cœur de l’amour ?

 AKAKPO K. PAUL : ÉTUDIANT EN SCIENCES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION  À L’UNIVERSITÉ D’ABOMEY CALAVI 

Articles Similaires
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 

“C'est risqué que d'aimer quand on sait que l'amour aime les risques” p.30. Dr. Li de Bravo. Ce livre est Lire plus

MARIE-CLAIRE : HABIB DAKPOGAN

L'écrivain est cet artiste qui aime les détails. Il s'attarde aux éléments les plus banales de notre quotidien et en Lire plus

Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 
Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 

Comment concilier l’interdiction du viol conjugal et le devoir conjugal ?  Les hommes n’ont rien inventé de mieux que le Lire plus

La folie et la mort : Ken Bugul
La folie et la mort : Ken Bugul

La folie et la mort est l’un des nombreux ouvrages de la femme de lettres d’origine sénégalaise Ken Bugul. Une Lire plus

La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)
La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)

La nostalgie de l'enfance fait partie des grands sujets d'écriture. Elle constitue le sujet à partir duquel, l'auteur entre en Lire plus

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 
Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

La façon dont les mots de l’écrivain ouvrent les blessures les plus profondes d’une société, c’est de cette même manière Lire plus

Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly
Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly

Il existe de toutes les créatures, une qui ne cesse de susciter de l'émerveillement. Pour plusieurs, la femme est la Lire plus

LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU
LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU

On s’étonnera toujours devant le génie de l’écrivain. Il s’est fait d’une idée abstraite et presque utopique une réalité dont Lire plus

Le Baobab fou de Ken Bugul
Le Baobab fou de Ken Bugul

La vie de tout être est un mystère. Elle est ce qui permet de retracer son parcours et de le Lire plus

La peste de Albert Camus
La peste. L’ouvrage s’étend sur 279 pages et est édité à Folio. Cette œuvre a reçu le prix Nobel de la Littérature en 1957.

Tout écrivain est conteur des événements de son temps. Il est aussi celui qui porte le message aux générations futures. Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link