Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville
Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Si dans le monde, il existe de ces personnes qui naissent avec une cuillère d’or dans la bouche, certains ont dû braver des épreuves avant de devenir leurs rêves. Malgré le don, il faut le travail car c’est uniquement à ce prix qu’on le laisse éclore. Personne n’a choisi son lieu de naissance, il en est de même des parents. Sur 298 pages, Mathilde Hirsch et Florence Noiville nous raconte dans l’œuvre Nina Simone Love me or leave me, la vie de Eunice Waymon, une célèbre pianiste américaine connue sous le pseudonyme de Nina Simone. L’ouvrage est publié aux Éditions Tallandier en 2019. 

Nina Simone Love me or leave me de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Présentation et impressions de l’ouvrage Nina Simone Love me or leave me, de Mathilde Hirsch et Florence Noiville 

L’œuvre Nina Simone Love me or leave me, se présente sur un fond blanc ou apparaît une image en blanc noir de Nina Simone. Les noms des auteurs apparaissent en tête de l’image en blanc suivi du nom de l’ouvrage qui est écrit en jaune. Tout juste en bas de l’image dans l’angle droit, se trouve le nom de la maison d’édition. 

De par son titre mais plus encore l’image de la couverture, l’ouvrage nous annonce qu’il s’agira de l’histoire d’une célèbre femme. L’expression du visage de la femme en couverture qui ne serait rien d’autre que Nina Simone, ainsi que sa couleur de peau nous dévoile qu’il s’agit du parcours d’une femme ayant à cœur la défense d’une cause. L’ouvrage provoque de par sa couverture mais aussi son titre. Il appelle la curiosité du lecteur et l’invite à découvrir ce qui se cache dans les pages. 

Résumé de l’œuvre Nina Simone love me or leave me, de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

De son vrai nom Eunice Kathleen Waymon, fille de John Divine Waymon un musicien faisant du jazz et du blues, et de Marie Kate Waymon une pianiste qui deviendra après pasteur, Nina Simone naît le 21 février 1933 à Tryon en Caroline du Nord. Enfant, Nina suivait sa mère au culte. 

La petite de trois ans avait des doigts divins car elle emportait l’assemblée à chaque fois qu’elle jouait du piano. Eunice fit son entrée à la colored school à Tryon en Caroline du Nord à l’âge de six ans, une période où sévissait la ségrégation raciale aux États-Unis d’Amérique. 

Très tôt, Eunice se fait connaître et devient la préférée de ses professeurs de musique. Elle prit alors conscience du don qu’elle avait et fut confié à une professeure de musique. 

À dix ans, Eunice est invitée à donner un récital de piano à la mairie de Tryon. Elle impressionna le public mais fut choquée par le racisme, lorsqu’on demanda à ses parents de quitter le premier siège. Eunice est plus que jamais déterminé à lutter contre le racisme. 

À quatorze ans, Eunice prit part au concours d’audition organisé par le Curtis Institute, mais fut malheureusement refusée parce qu’elle était noire. Cela la traumatisa le long de sa vie. Avec l’aide de son frère Carrol, Eunice reprit en mains son avenir et est déterminée à atteindre son rêve. 

Ceci fut la genèse d’un début de séance de piano dans les bars de Tryon. C’est ainsi qu’elle connut de grands producteurs, signa des collaborations et sortit son tout premier disque.

Nina Simone se produisait dans les plus grandes maisons de disques et bars des États-Unis d’Amérique. Elle fit la rencontre des grands hommes du temps : Baldwin, Hughes , Hansberry. Ceci donna une allure plus engagée à ses chansons. 

Nina voyagea en Afrique et la même année se maria à Andrew Stroud avec qui elle eût une fille : Lisa. Andrew Stroud abandonna sa fonction et devient dès lors le manager de Nina. En 1960, la carrière de Nina prend de plus en plus d’ampleur et elle devient de plus en plus malade à l’intérieur. 

En 1963, Nina réalisa l’un de ses plus grands rêves, celui de chanter au Carnegie Hall. Cette même année, la ségrégation raciale prend des proportions alarmantes. Après l’incendie du 15 septembre 1973, Nina laissa toutes les autres formes de musique pour faire de la musique des droits civiques, une musique plus engagée. 

L’assassinat de plusieurs de ses amis, la révoltait encore plus et elle s’engageait pour la lutte contre le racisme : l’assassinat de Malcolm X, mais surtout de Martin Luther King en avril 1968. Nina Simone laissa tomber la musique des droits civiques et reprit avec les classiques. 

En 1970, Nina partit aux Caraïbes laissant sa fille et son époux. Les relations avec sa fille dégénèrent et Nina divorce avec son époux. En 1974, Lisa et sa mère Nina accompagnées de Miriam Makeba partirent pour le Liberia. 

En 1974, Nina Simone quitte le Liberia pour la Suisse pour raison de guerres. Elle reprit sa carrière et sortit de nouveaux disques. Elle sera malheureusement secouée par des crises de folie et est internée dans un centre psychiatrique par son frère Samuel. Après sa sortie, Nina arrêta son traitement et partit s’installer au Pays-Bas avec Clifton un jeune homme qu’elle a connu au centre psychiatrique. 

Nina attrapa un cancer des seins et fut opérée à plusieurs reprises. Elle fut soutenue par Raymond son manager, Al Schackman son guitariste et Gerrit. Nina mourut le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet à soixante-dix ans. 

Analyse et avis sur l’ouvrage Nina Simone Love me or leave me, de Mathilde Hirsch et Florence Noiville

Nina Simone Love me or leave me, est une œuvre autobiographique qui nous conte le parcours d’une grande combattante de la liberté. Florence Noiville et Mathilde Hirsch à travers cette œuvre nous montre qui était Eunice Kathleen Waymon. 

Née pendant une période d’instabilité politique et sociale, Nina Simone fut l’espoir et la fierté de tout un peuple. À travers l’enfance de Nina Simone, les auteures nous montrent que le génie n’attend pas l’âge. Comme le disait Montaigne : << La valeur n’attend pas le nombre d’années.>> 

Nina Simone est l’une de ses femmes qui ont marqué leur nom dans l’histoire et qui ont une empreinte indélébile dans le processus de la marche des peuples vers la liberté. Ayant vécu toute son enfance dans une ville où les violences contre la race noire se font croissantes, Nina Simone s’est donné pour mission de montrer à la race blanche sa fierté d’être noire et par là, elle interpelle tous les noirs d’Amérique afin qu’ils puissent lutter pour arracher leur liberté.

À travers sa musique au départ classique puis soudainement engagée, Nina Simone milite à l’instar des grands hommes comme Martin Luther King, James Baldwin, Langston Hugues et bien d’autres pour la cause des noirs. 

Pendant que les rues des États-Unis d’Amérique sont quotidiennement prises d’assaut par les terroristes et hommes blancs cherchant à supprimer la race noire du pays, Nina Simone à travers ses concerts dénonce toutes ces pratiques inhumaines à travers sa voix et donne plus de courage au peuple. 

Cela s’illustre à travers ses propos du 21 février 1965, jour de ses trente-deux ans où Malcolm X fut assassiné à Harlem : << il faut agir, leur faire comprendre que c’en est trop. Manifester. Ne plus se contenter de chanter : passer à l’action.>> p.157

Dans l’histoire que nous raconte Florence Noiville et Mathilde Hirsch, Eunice Waymon est une femme qui a à cœur la liberté de la race noire. Chose normale car elle est également une noire qui a vécu ce que c’est que de vivre dans un pays où on l’on vous considère comme un étranger. 

Le racisme représente en effet, le quotidien des noirs d’Amérique. C’est un fait que Nina Simone a vécu tout au long de sa vie et c’est d’ailleurs cela qui a changé à jamais sa vision du monde. Mieux, c’est le flagrant constat du racisme en Amérique qui lui a permis de prendre conscience de la réalité du milieu dans lequel elle vit. 

Cela se voit lorsqu’elle affirme après avoir été refusée au concours d’audition organisée par le Curtis Institute : << j’ai été refusée parce que j’étais noire.>> p.61

Dans le récit, c’est après l’assassinat de Martin Luther King en avril 1968, que Nina Simone se rendit compte de  l’inefficacité de la non-violence. Elle affirme : << The King of Love is dead.>> p. 190. Nina Simone était décidé après cela à mettre tout en œuvre pour réveiller le peuple noir d’Amérique. 

Nina Simone lors de son concert, demandait au public qui était majoritairement composé des noirs : << Êtes-vous prêts à brûler des immeubles ? >>. Plus loin elle continue : << Emparons-nous des armes ! Empoisonnons les réservoirs d’eau ! Faisons couler le sang ! >> p. 193. À travers ses propos, l’on voit la colère mieux la déception de la célèbre pianiste américaine. 

Mathilde Hirsch et Florence Noiville nous montrent à travers la vie de Nina Simone, comment les situations peuvent changer le cours de notre vie. Mieux c’est l’époque à laquelle vit l’homme qui le façonne. 

Eunice Waymon depuis son enfance comme tout être d’ailleurs ne pouvait savoir que dans l’avenir, elle pourrait avoir un rôle à jouer dans l’avenir de toute une nation. Il faut également retenir qu’en nous contant l’histoire de Nina Simone, les auteures cherchent à faire comprendre à chaque être humain que peu importe sa place dans la société, est capable de transformer son époque.

Il faut également lire à travers les différentes crises de folie de Nina Simone, à quel point il est difficile de lutter pour la liberté. Encore mieux, Nina Simone donne un exemple à tous les hommes. Celui de pouvoir mettre leurs talents et savoir-faire au service d’une cause commune. 

L’ouvrage Nina Simone Love me or leave me, est une œuvre bien écrite qui, de par son histoire intéressante, invite le lecteur à toujours chercher la suite de l’histoire. Mieux, l’œuvre invite le lecteur à vivre ce que nous conte les auteures. Il faut également retenir que c’est un ouvrage accessible à tous les passionnés d’histoire de grandes célébrités et à tous ceux qui aiment lire. 

Le style d’écriture de ce récit autobiographique est souple, simple et agréable à lire. La présence des textes ou  mots en anglais permet aux lecteurs (ices) de comprendre l’œuvre dans son contexte et de vivre les différentes émotions qui se cachent derrière les mots. Aussi, soulignons que la présence des morceaux écrits en anglais ainsi que la description des différentes scènes rendent la lecture plus visuelle et musicale. 

Les différents thèmes abordés

Le racisme, la ségrégation raciale, le monde du showbiz, la guerre, le militantisme, le terrorisme, l’histoire de l’Amérique et bien d’autres. 

Notons cependant que le racisme et la ségrégation raciale sont les thèmes centrales qui résument le parcours de Nina Simone. Ces thèmes constituent également les différents maux que Nina Simone a combattu tout au long de sa vie.

Régis Mahougnon HANTAN est poète slameur,  écrivain flûtiste, rédacteur web et chroniqueur littéraire à L’ivre du livre. Il est également philosophe de formation à l’université d’Abomey Calavi (UAC).

Articles Similaires
En paix avec la vie : comment guérir de la perte d’un enfant ? de Nadège ANAGO
En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? de Nadège ANAGO

En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? est un ouvrage autobiographique de 100 Lire plus

Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 
Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 

Wanilo, c’est le titre du premier ouvrage littéraire publié par le jeune écrivain béninois Rabelais M. KPECHEKOU. Ce recueil de Lire plus

Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre
Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre

L'homme est condamné à être libre et pour cela il doit en payer le prix. Si l'autre, mon semblable qui Lire plus

La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale

La famille est la plus petite institution de toute société. Mais c’est également l’instrument fondamentale à la survie de l’humanité. Lire plus

La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou
La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou

Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce ce qu'une belle femme ? Qu'est-ce qu'une belle maman ? C'est à ces diverses Lire plus

365 jours avec la sagesse bousanké (Boo) » écrit par OROU LOGOUMA Cosme
Lancement officiel de deux nouveaux ouvrages de Cosme Orou Logouma à Parakou

      «Il y a très longtemps, sur le rônier, chantait le vent des contes. Mars est là, voici venu le temps Lire plus

L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 
L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 

Le livre L’Eldorado de Mélissa est écrit par Malick CHABI GONI sur 169 pages. Ce recueil de nouvelles de l’auteur Lire plus

Pot-Bouille : Émile Zola
Pot-Bouille : Émile Zola

À une époque de l'histoire de la France où émergeait la moyenne et petite bourgeoisie, le mode de vie s'était Lire plus

Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois
Les jeux et les hommes. Le masque et le vertige de Roger Caillois

Très souvent, les jeux sont appréhendés comme des activités de moindre importance, de divertissement, auxquelles on s’adonne pour lutter contre Lire plus

Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 
Le royaume des damnés de Niyi Mayowa 

Le livre Le royaume des damnés paru aux éditions Savanes du continent en 2020 est le premier roman de Niyi Lire plus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link