Un os dans la gorge : quelle filière après le Bac ?
Un os dans la gorge : quelle filière après le Bac ?

Un os dans la gorge : quelle filière après le Bac ?

(Chronique littéraire de Didier Jaurès VOITAN)  

Poursuivre les études après l’obtention du baccalauréat, plus qu’une belle aventure constitue pour beaucoup de jeunes africains en général, nos frères béninois en particulier, une Odyssée. Une traversée du désert observée en grande partie du fait de la problématique du choix de filière et d’une bonne orientation après le Bac.

Souvent dans l’illusion ou peu informés, les nouveaux détenteurs  du BAC sous nos cieux se retrouvent piégés après l’euphorie de la réussite par les mauvais choix opérés de filières pour la suite de leurs études supérieures à l’Université. Conséquence, après trois ans d’études et de millions de francs engouffrés dans sa scolarité, l’étudiant ne trouve aucun débouché pire,  il se retrouve au chômage avec tout son corollaire.

Face à ce dilemme, que faut-il faire pour mieux orienter nos jeunes frères qui viennent fraîchement d’obtenir le baccalauréat. Visiblement et objectivement parlant, on se rend compte que certaines filières à l’université n’augurent d’aucun lendemain meilleur pour nos enfants. Ceci, en dépit des tapages médiatiques soutenus par des publicités à la solde des profiteurs et promoteurs d’établissements qui vendent le vent aux pauvres apprenants. « Ce qui nous rebutait le plus dans nos études, c’était l’inutilité de nos travaux.  Toujours s’exercer et ne jamais rien faire », s’est  désolé le célèbre poète romancier français, Valéry Larbaud.

Sans parti pris, le chroniqueur propose ici quelques techniques simples à appliquer pour mieux se projeter dans l’avenir  après le BAC.  

Chroniqueur littéraire Didier Jaurès VOITAN  

IL FAUT DÉFINIR SES OBJECTIFS D’ÉTUDE

Pour ce faire, il faut se demander qu’est-ce que je veux devenir plus tard ou dans quel secteur ou domaine voudrais-je travailler après mes études ? 

Quelles sont mes forces et faiblesses (ma capacité de faire, mes compétences, ma facilité d’adaptation ou d’apprentissage, mes manquements etc.) par rapport à cette filière que je veux choisir.  

Ensuite, évaluer les opportunités de ce domaine en fonction du marché d’emploi sans toutefois omettre les menaces probables qui pourraient servir de blocage.

Il faut absolument tenir compte de ce que vous aimez faire et qui vous passionne avant de choisir votre filière de formation. Un conseil, ne choisissez jamais une filière parce que le voisin en a choisie.  

SE RENSEIGNER AUPRÈS DES DEVANCIERS

Il y a forcément quelqu’un qui a fait ou qui fait déjà ce que vous voulez faire. Il faut donc les approcher pour avoir des informations concrètes sur la filière à faire.

Par exemple, la durée de la formation, l’évolution, la qualité des cours dispensés, les difficultés y afférentes, les débouchés réels sur le marché etc.

Ces informations vous permettront d’avoir une idée claire et globale sur votre filière afin de vous y préparer psychologiquement.

SÉLECTIONNER LES UNIVERSITÉS OU LES ÉCOLES DE FORMATION SELON VOS OBJECTIFS

Il ne faut pas choisir une université ou une école de façon hasardeuse. Il faut tenir compte de ses moyens financiers, des filières disponibles dans les universités, de la situation géographique, de la réputation de l’école de formation, de la documentation pédagogique disponible au sein de l’université ou de l’école de formation qu’on aura choisies.  

CHERCHER LES INFORMATIONS SUR LES DIFFÉRENTES FILIÈRES DISPONIBLES

Il est très important d’avoir une vision plus large sur l’ensemble des filières disponibles dans les universités et grandes écoles en fonction de sa série du BAC (Sciences ou littérature).

Cela permet de se préparer en conséquence en cas de mauvaise orientation puisqu’on a déjà une notion anticipée sur filières.

FAIRE LE CHOIX DE LA VIE ACTIVE

Certains bacheliers désirent combiner les études universitaires avec les métiers manuels. Ce qui leur permet d’être plus autonomes. Bien évidemment, les titulaires d’un bac  professionnel ont plus de chance de trouver rapidement un emploi. Ils possèdent des compétences professionnelles absentes des enseignements en bac général.

En somme, on remarque que les jeunes élèves ne savent absolument pas ce qu’ils désirent faire plus tard. Or, il s’avère qu’avoir une certaine idée de carrière professionnelle peut être très utile afin de choisir son bac. Le baccalauréat est un tremplin pour une poursuite d’études ou l’intégration du marché de l’emploi. Seulement, il est important de savoir que la formation académique ou universitaire détermine à 80% ce que l’on va devenir plus tard. Un faux pas et bienvenue dans les grabuges, d’où l’intérêt de l’orientation avant et après le BAC !

✍ Didier Jaurès VOITAN, Documentaliste, Spécialiste en bibliothéconomie et du livre 

Articles Similaires
À partir de quel âge écouter les livres audio ?
À partir de quel âge écouter les livres audio ?

Les livres audio, ou audiobooks, sont devenus une composante importante de la littérature contemporaine. Avec la montée en puissance de Lire plus

Pourquoi choisir les livres audio en Créole ? : Une Voix Une Histoire Une plongée enchantée dans la Culture et la langue Créole

Si vous pensiez que plonger dans la culture et la langue créole serait ennuyeux, détrompez-vous. C'est plutôt un voyage qui Lire plus

Édition de livres audio : « Une voix une histoire », les ailes du Créole 
Édition de livres audio : « Une voix une histoire », les ailes du Créole 

Le Créole est une langue riche et expressive qui incarne l'âme et la culture des îles des Caraïbes. Il est Lire plus

Le secret d’une lecture efficace
✍ Didier Jaurès VOITAN, Documentaliste et Spécialiste du livre et de la  bibliotheconomie

(CHRONIQUE LITTÉRAIRE DU JEUDI 05 OCTOBRE 2023) Il y a une vérité fondamentale dans le système éducatif formel à laquelle Lire plus

MON AVENIR…..MA PRIORITÉ
Bill GATES et livres

« Ce qu’un Homme aura semé, il le moissonnera aussi », disait l'adage populaire. Il y a pour ainsi dire, Lire plus

Comment aider mon enfant à maîtriser les subtilités de la lecture ? 
L'enfant entrain de lire un livre

Lire un ouvrage permet de développer l’empathie et de vivre de nouvelles expériences. Il développe aussi la capacité d’attention ainsi Lire plus

De belles vacances !

Entre deux années scolaires, une pause s’observe. Il s’agit des vacances. Sous nos cieux, ici au Bénin, nous sommes de Lire plus

Devenir le héros de la lecture : Comment cultiver la latéralité ou le côté dominant de votre enfant pour une immersion totale dans les livres 
cultiver la latéralité ou le côté dominant de votre enfant pour une immersion totale dans les livres

La latéralité est une accentuation, une prédominance latérale dans les structures et les fonctions des organes dupliqués. Elle est un Lire plus

Pourquoi votre enfant peut-il éprouver des difficultés à lire ?

La lecture permet de développer les capacités cognitives du lecteur et facilite la rétention de l’information. Elle développe particulièrement l’autonomie Lire plus

Le secret d’une lecture bénéfique

nous lisons pour emmagasiner de la matière. La matière grise qui fait la marque déposée des génies, des brillants, des Lire plus

4 commentaires

  1. Thierry v. Hounye

    Merci

    Mais je pense que beaucoup ne pensent pas comme vous ou bien découragent les jeunes en leur disant après le bac allez faire une formation professionnelle tout en oubliant que la formation professionnelle aujourd’hui aussi est clopin clopan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link