Le salut tumulaire : Sophie ADONON 
Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

La façon dont les mots de l’écrivain ouvrent les blessures les plus profondes d’une société, c’est de cette même manière que ses mots les pansent. De cette même manière, il transcrit les maux qui minent sa société puisqu’il les vit en tant que spectateur ou acteur. Sophie ADONON en est l’illustration la plus parfaite. Dans son œuvre ‘’Le salut tumulaire‘’ qui est d’ailleurs la vingt-cinquième, elle puise dans la réalité de son pays d’origine le Dahomey pour montrer son attachement à sa terre natale. Publié aux éditions beninlivres en 2021, il s’étend sur 243 pages.

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

Résumé de l’ouvrage ‘’ Le salut tumulaire ‘’ de Sophie ADONON

Robert Lanmè un fonctionnaire d’état aimait jouer aux jeux de hasard. Il s’agit de la loterie. Un jeu pour lequel il développa un amour fou. Sa famille nucléaire dépassée par son entêtement à investir dans un jeu pour lequel il ne reçut aucune satisfaction, se ligua pour l’expulser de sa maison à Cotonou. 

Sans aucune honte ni pitié, ils le huèrent en lui balançant à la figure des pires horreurs et insultes. Le père de famille en la personne de Robert Lanmè se trouvant défavorisé devant une horde composée de ses deux épouses et enfants, les maudirent avant d’être secouru par un passant. 

Une fois la maison quittée, il trouva refuge dans son village natal à Sinhoué-Zoumey. Alors, étant à la porte de sa retraite, il décida de refaire sa vie et de tout mettre en place pour se faire accepter de sa collectivité. Cependant, il ne sevra pas de son addition à la loterie bien que chaque fois, il se heurte au mur de l’échec. 

Il continua toujours de jouer en espérant gagner le gros lot un jour malgré toutes les interventions de sa nouvelle femme qui lui donna un petit enfant nommé Bonus. Mais, un jour, il décida d’acquérir les tickets de la loterie chez Mme Valentine une infirme. Après l’acquisition, cette dernière fit un vœu à Robert Lanmè afin qu’il puisse gagner le JACKPOT. 

Ce souhait de Mme Valentine va-t-il se réaliser ? Que fera Robert Lanmè, si fortune il avait ? Les enfants maudits vont ils chercher à revenir au bercail auprès de leur père pour repentance ou par cupidité ?

Analyse de l’œuvre ‘’Le salut tumulaire‘’ de Sophie ADONON 

Sophie à travers cette œuvre qui est sa vingt-cinquième à faire preuve d’un réalisme hallucinant. Le mélange de la réalité à l’imagination a donné à l’intrigue l’aspect d’un fait récurrent dans nos sociétés africaines. Dans les toutes premières pages, elle décrit une scène. 

Contexte africain

Une scène à la fois horrible et dans un contexte africain inconcevable. Car, ça peut être fatal aux auteurs ; il ne s’agit que de l’expulsion de la figure paternelle de son propre domicile. « La ville de Cotonou est assez grande et je suis persuadée que tu trouveras. » P.12. 

Au long des pages, ADONON fait montre d’une enfance attachée à sa terre natale. Car, tout en régalant de la chronologie des événements, elle raconte l’histoire de son pays. Une chose qu’elle a d’ailleurs bien faite pour une compréhension plus pointue des faits et gestes de Robert Lanmè et le lien avec l’historicité de son village Sinhoué. 

A travers sa plume, elle nous montre que malgré la différence d’âge, un homme peut se marier à une femme de l’âge de son enfant « cela se fit tout naturellement … » P.43. Mieux, elle décrit la loterie comme une activité génératrice de revenu. Même si ce jeu de hasard appauvrit de jour en jour les citoyens qui cherchent le gain facile. 

Ce qui amène ceux-ci à investir tout leur avoir dans ce jeu qui ne donne aucune garantie et surtout sans lendemain. C’est aussi sa perspicacité à décrire l’engouement des vendeurs à écouler leurs marchandises par tous les moyens. « Lorsque Valentine est sur le marché, Papa Sinhoué… » P.56. 

Reconnaissance de l’africain 

Elle démontre de plus comment l’africain peut être reconnaissant envers ses ancêtres. Cette reconnaissance qui peut se faire par diverses manières profite à l’ensemble de la communauté. Alors, les cérémonies rituelles sont l’une des manières la plus pure et la plus révélatrice de l’identité africaine. 

« Le culte des revenants qui permettaient d’entrer en relation avec le monde des morts… » P.141. Chose curieuse, l’auteur n’a manqué de faire ressortir certains maux qui ont trait à son pays le Bénin et malheureusement par lesquels plusieurs pays nous reconnaissent. Des maux qui ont fait tellement écho au point de trouver un qualificatif dérivé de ce cher beau pays ‘’ La Béninoiserie ‘’

Elle décrit cette attitude à travers le comportement des enfants de Robert Lanmè qui sont venus par cupidité au point d’être prêt à toutes sortes de choses pour arriver à leur fin. Une attitude les plus répugnante dont la cupidité, la jalousie et par-delà tous la mesquinerie « Le campagnard ne sait pas encore à qui il a affaire… » P.158. 

Enfin, sans usage de l’euphémisme, ADONON démontre clairement que l’homosexualité qui fait sa loi en occident est bel et bien dans l’histoire africaine on ne peut plus décrire. Elle montre même que dans les anciens royaumes du Dahomey ce fait existait entre les femmes des rois qui n’arrivaient pas à satisfaire à temps certaines de leurs épouses à cause du grand nombre qu’ils avaient. Pire, elle montre même certaines facettes de la chose dont le regard ignore « En effet, d’ennemie qu’elles étaient au temps de la cohabitation … » P.172.

Avis critique de l’œuvre ‘’ Le salut tumulaire ‘’

Sophie ADONON a réalisé une très grande œuvre. Si l’on peut le dire, on dira, que c’est une œuvre purement africaine. Car elle touche toutes les réalités endogènes de notre patrie. Sa reconnaissance accrue de l’histoire a permis de mieux s’imprégner dans son œuvre. Le rythme de lecture est fluide, le vocabulaire compréhensif. 

Le niveau de langue est à la portée de tout public. Cependant, l’encouragement simulé ou camouflé à pousser à jouer au jeu de hasard me semble à revoir. La conceptualisation des faits dans un cadre connu peut mettre à mal certains usagers de ces lieux même si cela a permis de connaître l’histoire.

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

Thierry HOUNYE est journaliste, rédacteur web et chroniqueur à L’ivre du livre. Il est philosophe de formation à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC).  

Articles Similaires
Ce que tu fais te fait de Félicien K. SOSSOU, une philosophie de vie : à la source des principes  régissant la vie.

L'univers est régi par des lois. L'homme est partie intégrante de la nature et donc forme avec elle un tout. Lire plus

Kidal de Myrtille Akofa HAHO 
visuel pour chronique livre sur l'ivre du livre

Le livre Kidal de Myrtille Akofa HAHO est un recueil de six (06) nouvelles publié aux éditions Savanes du continent Lire plus

Le Garçon Safou : Grégoire Folly 
Le Garçon Safou : Grégoire Folly 

Janas, petit garçon, à l’image d’un Safou, comme la plupart des garçons de son âge, a les bonnes manières en Lire plus

En paix avec la vie : comment guérir de la perte d’un enfant ? de Nadège ANAGO
En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? de Nadège ANAGO

En paix avec la vie : comment guérir de la perte d'un enfant ? est un ouvrage autobiographique de 100 Lire plus

Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 
Wanilo : Rabelais Mahugnon KPECHEKOU 

Wanilo, c’est le titre du premier ouvrage littéraire publié par le jeune écrivain béninois Rabelais M. KPECHEKOU. Ce recueil de Lire plus

Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre
Huis clos suivi de Les mouches : Jean-Paul Sartre

L'homme est condamné à être libre et pour cela il doit en payer le prix. Si l'autre, mon semblable qui Lire plus

La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale
La violence faite aux hommes de Yvon Dallaire : un cri de cœur lancé pour une révision de la perception de la violence conjugale

La famille est la plus petite institution de toute société. Mais c’est également l’instrument fondamentale à la survie de l’humanité. Lire plus

La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou
La plus belle maman de Edgar Okiki Zinsou

Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce ce qu'une belle femme ? Qu'est-ce qu'une belle maman ? C'est à ces diverses Lire plus

365 jours avec la sagesse bousanké (Boo) » écrit par OROU LOGOUMA Cosme
Lancement officiel de deux nouveaux ouvrages de Cosme Orou Logouma à Parakou

      «Il y a très longtemps, sur le rônier, chantait le vent des contes. Mars est là, voici venu le temps Lire plus

L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 
L’Eldorado de Mélissa : Malick CHABI GONI 

Le livre L’Eldorado de Mélissa est écrit par Malick CHABI GONI sur 169 pages. Ce recueil de nouvelles de l’auteur Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link