Bleu, Blanc, Rouge : Alain Mabanckou
Bleu, Blanc, Rouge : Alain Mabanckou

Bleu, Blanc, Rouge : Alain Mabanckou

Bleu, Blanc, Rouge est le tout premier ouvrage de Alain Mabanckou. Un livre écrit avec sérieux et une esthétique propre aux grands écrivains qui savent mettre en alerte au moindre fait raconté. Ce roman bien qu’étant son premier ne donne pas l’air d’une plume de débutant mais d’un grand auteur qui maîtrise déjà son art. Bleu, Blanc, Rouge a un volume de 222 pages, il est édité par Présence africaine en 1998. 

A travers cet ouvrage, il peint un fait d’actualité : l’affluence et le désir de la jeunesse africaine de se rendre en occident. Il le fait si bien tout en ajoutant de l’humour qui ne cessera de pousser le lecteur à finir la lecture en un trait comme une bouillie très douce faite de la main d’une mère très aimante 

BLEU BLANC ROUGE de ALAIN MABANCKOU

Résumé de l’ouvrage Bleu, Blanc, Rouge de Alain Mabanckou.

Ce bouquin de Alain Mabanckou trace la vie d’un jeune homme, un congolais Massala-Masssala. Sous l’aspect d’une fiction, Mabanckou tente de montrer une réalité qui perdure. Ce réalisme qu’il essaie de peindre sur son tableau est la situation de beaucoup de jeunes africains. Ainsi, il narre l’histoire de Massala-Masssala qui, séduit par Moki surnommé le Parisien, voulut faire comme ce dernier. 

Moki qui est aussi un jeune congolais vit en France depuis des années. A chaque retour au bercail, il déguise la vie en Europe à ses amis restés au pays. Alors Massala-Masssala qui depuis quelque temps avait abandonné les études fit aussi le projet de voyager. Il veut aller découvrir ce pays, plus particulièrement cette  ville, Paris, qui fait tant rêver.  

En réalité, dans le village de Massala-Masssala, un parisien est vu d’un bon œil et surtout adulé. Il se résout donc à faire les démarches requises pour que son voyage se fasse dans les meilleures conditions. Dans ces démarches, l’intervention de Moki le parisien est d’une importance capitale. ce dernier ne le lui marchande pas. 

Mais le jour où le jeune Massala-Masssala se rendit en France, il comprit que Moki leur avait vendu du rêve  tout le temps au pays. Mieux, le dicton que lui lança Moki avant son retour en France prit tout son sens ‘’Paris est un grand garçon‘’. 

Le Paris que relatait Moki à Massala-Masssala n’est pas vraiment celui qu’il a découvert. Il était aux antipodes de tout ce qu’il avait imaginé. Il se sentit donc berner mais ne sait pas vraiment à qui s’en prendre. 

Doit-il s’en prendre à lui ou à son ami Moki et retourner immédiatement au pays toute honte bue ou va-t-il essayer de s’adapter à la vie parisienne ? Toujours est-il que cette situation va le conduire après deux ans à prendre une importante décision.  

Analyse de l’œuvre Bleu, Blanc, Rouge de Alain Mabanckou

Mabanckou pour ne pas  faire de long discours comme la plupart des gens, à préférer procéder de la meilleure manière. Et cette seule manière n’est que la peinture. Avec une aisance qu’on lui connaît, il parle à une jeunesse. A cette jeunesse africaine qui se retrouve sans repère et pense que le seul moyen de s’en sortir est d’aller à tout prix en Europe. 

Pour la plupart, l’occident est le paradis rêvé, l’eldorado ou encore la terre ou le paradis sur terre devient une réalité. A travers la figure de Moki, il montre l’image d’une jeunesse africaine qui une fois atterrie en occident ne cherche plus à redorer le blason. Mais, elle préfère perpétrer des actes qui la présentent comme des inconscients. 

Pire, il montre à travers Moki, le personnage vendeur d’illusions qui, au lieu de dire la vérité aux concitoyens préfère les garder dans l’ignorance. Une ignorance qui sert leur intérêt à eux et dessert leurs congénères. Enfin, avec Massala, il montre une jeunesse africaine qui voulant rendre la situation de leur famille reluisante, préfère voyager pour l’occident. 

Mais ces types de personnes se retrouvent souvent dans des situations qui leur sont fatales. Un fait qui est souvent dû à la mauvaise information et au désir de faire comme des gens de peu de mœurs, sans vergogne et scrupule. 

BLEU BLANC ROUGE de ALAIN MABANCKOU quatrième de couverture

Une brève description des pages de couvertures de l’œuvre Bleu, Blanc, Rouge de Alain Mabanckou

Sur la première couverture nous voyons du noir sur toute la couverture. Une couleur qui peut vouloir facilement dire le continent africain‘’ Noir ‘’. Sur ce noir, le nom de l’auteur est écrit en jaune en haut. Cette couleur qui signifie souvent la joie ou la Gaîté peut vouloir signifier la fierté de l’auteur d’avoir écrit cet ouvrage aux africains. Etant donné que cette couleur se trouve sur le noir. 

Tout juste après le nom de l’auteur en jaune, nous voyons le titre de l’ouvrage en caractère en Blanc. Une couleur de joie et de sainteté. Ce qui veut dire que l’auteur a fait l’effort pour que son ouvrage soit le plus clair possible. 

En bas de ce titre, il y a un tête peinte en rouge, noire, blanc, jaune, bleue, rouge foncée et une touffe de Cheveux en rouge. Une combinaison parfaite et évocatrice. Mais, une chose frappe l’œil, c’est la manière dont la tête est colorée. Rouge et noire. Le noir qui signifie le noir, l’Africain et le rouge qui signifie l’Europe. 

Il veut montrer à travers ce tableau le jeune homme noir qui veut en même temps rester noir, mais agit comme l’européen. Aussi, la joie de l’africain une fois en Europe et cela se montre par le jaune sur les lèvres dans le rouge. La deuxième couverture est blanche avec le nom du livre écrit. 

La quatrième de couverture badigeonnée en noir. Sur cette couleur est inscrit le résumé du livre et une petite biographie de l’auteur. La troisième de couverture est en noir, on retrouve le nom de l’auteur en Jaune et le titre du livre en blanc. 

Les ouvrages de l’auteur

*Bleu,Blanc,Rouge 1998

*Et Dieu seul sait comment je dors 2001

*African psycho 2003

*Verre cassé 2005

*Mémoires de porc épic 2006

*Tais toi et meurs 

Articles Similaires
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 

“C'est risqué que d'aimer quand on sait que l'amour aime les risques” p.30. Dr. Li de Bravo. Ce livre est Lire plus

MARIE-CLAIRE : HABIB DAKPOGAN

L'écrivain est cet artiste qui aime les détails. Il s'attarde aux éléments les plus banales de notre quotidien et en Lire plus

Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 
Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 

Comment concilier l’interdiction du viol conjugal et le devoir conjugal ?  Les hommes n’ont rien inventé de mieux que le Lire plus

La folie et la mort : Ken Bugul
La folie et la mort : Ken Bugul

La folie et la mort est l’un des nombreux ouvrages de la femme de lettres d’origine sénégalaise Ken Bugul. Une Lire plus

La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)
La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)

La nostalgie de l'enfance fait partie des grands sujets d'écriture. Elle constitue le sujet à partir duquel, l'auteur entre en Lire plus

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 
Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

La façon dont les mots de l’écrivain ouvrent les blessures les plus profondes d’une société, c’est de cette même manière Lire plus

Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly
Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly

Il existe de toutes les créatures, une qui ne cesse de susciter de l'émerveillement. Pour plusieurs, la femme est la Lire plus

LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU
LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU

On s’étonnera toujours devant le génie de l’écrivain. Il s’est fait d’une idée abstraite et presque utopique une réalité dont Lire plus

Le Baobab fou de Ken Bugul
Le Baobab fou de Ken Bugul

La vie de tout être est un mystère. Elle est ce qui permet de retracer son parcours et de le Lire plus

La peste de Albert Camus
La peste. L’ouvrage s’étend sur 279 pages et est édité à Folio. Cette œuvre a reçu le prix Nobel de la Littérature en 1957.

Tout écrivain est conteur des événements de son temps. Il est aussi celui qui porte le message aux générations futures. Lire plus

3 commentaires

  1. Ping :Mémoires de porc-épic : Alain MABANCKOU - L'ivre Du Livre

  2. Ping :Petit piment : Alain Mabanckou - L'ivre Du Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link