Né un mardi de Elnathan John
Né un mardi de Elnathan John

Né un mardi de Elnathan John

Né un mardi est une production livresque de Elnathan John, avocat, romancier et satiriste nigérian né en 1982 à Kaduna dans le nord du Nigeria. Il est également l’auteur d’un recueil de satires Ne(com) in Nigeria. Ce livre,  né un mardi, a reçu le prix de littérature Betty Trask ainsi que le prix Les Afriques en 2019. Le personnage principal  de cet ouvrage est Ahmad un ancien almajiri qui à travers ses mésaventures, ses difficultés conduit tout au long du roman. Le livre est écrit sur 260 pages et publié aux éditions Ifrikiya

Résumé de l’ouvrage Né un mardi de Elnathan John 

Né un mardi retrace les aventures du personnage principal qui est Dantala communément appelé ahmad. En effet, après sa sortie de l’école coranique l’islamiyya, il apprit le décès de son père alors qu’il était sur le point de rentrer chez lui dans son village à Sokoto. Dans la perspective de trouver un moyen pour retourner au village, il se fit ami avec une bande de voyous de Bayan layi.

Avec celle-ci, il lia une liaison et surtout avec le chef de bande Banda. Après quelque temps, ce dernier décéda au cours d’un esclandre de boycottage des élections dont l’intervention de la police est à la base. Après cet épisode, il quitta Bayan layi. C’est au cours de sa pérégrination qu’il rencontra Malam Abdul-Nur qui le présenta à Sheikh Jamal.

Celui-ci après qu’il soit parti rendre visite à sa mère umma revient travailler à la mosquée au compte de sheikh qui devient son Mentor. C’est le début pour lui d’une aventure religieuse, d’apprentissage de nouvelles langues principalement l’anglais avec sa rencontre avec Djibril.

 Il s’est aussi impliqué dans les affaires politiques et a milité dans différents mouvements qui ont conduit à la séparation des croyants musulmans à l’intérieur de la religion musulmane. Il a aussi œuvré pour le retournement du Malam Abdul-Nur contre son ami le sheikh Jamal qui a conduit à la mort de celui-ci. Mieux, la violence des fidèles musulmans envers ceux qui n’adhèrent pas à leur idéologie à cause des ségrégations observées au sein de cette même religion.

Analyse critique et avis sur le livre 

Cet ouvrage est une véritable œuvre littéraire parmi tant d’autres. Il est écrit dans un style simple et clair. Les phrases sont écrites dans un tel ordre que la compréhension est fluide et accessible à tous. L’usage des figures de style et des subtilités langagières sont cohérents et surtout facilitent la lecture. C’est une œuvre réservée à un grand public et vise surtout la communauté musulmane et toute autre confession religieuse. 

Cependant, l’abondance des noms arabe et musulman peuvent constituer pour certains lecteurs des casses têtes à la compréhension complète de l’oeuvre. Aussi, la narration des faits de violence sans camouflage de l’auteur peut attaquer la sensibilité des âmes sensibles.

Quelques Thèmes dans le livre 

-L’égalité devant Allah: l’auteur ici à travers Ahmad montre l’importance de la prière qui rapproche de Dieu et rend les humains égaux malgré leur condition de vie <<prier en congrégation nous rend tous égaux devant Allah, aimait à dire Malam junaidu, épaule contre épaule. Même si bien sûr il ne nous traitait pas comme si on était ses égaux >>p.38

-La prière : Dans cet ouvrage, l’accent est mis sur la prière qui occupe une place de choix dans la vie du croyant musulman << la prière est meilleure que le sommeil >>p.62

-Sodomisation: Dans cette même œuvre, Ahmad raconte la relation existant entre Bilal et Abdulkareem. Ce qui constitue un thème un péché au vue de la religion musulmane et peut conduire en enfer bien que ce soit Allah qui juge les gens <<Quand j’imaginais à quel point chier était parfois douloureux, surtout quand je mangeais beaucoup de pain, je me demande si Bilal était insensible à la douleur pour accepter le pénis D’abdukareem en lui. J’ai pensé au hadith qui disait que la terre ………et si j’avais déjà senti la terre trembler >>p.72

-La soumission totale à la volonté divine : le musulman considère la volonté de Allah comme immuable et incontournable <<L’islam est synonyme de soumission. De Soumission à la volonté d’Allah ……en dehors d’Allah>>p.94

En définitive, cet ouvrage est riche en enseignements et en connaissance de la religion musulmane. Il met en valeur toute la richesse que contienne cette religion et surtout, nous a montré qu’en réalité c’est une religion pacifiste qui est ouverte à tout le monde sans discrimination. 

Aussi, il démontre que c’est l’incompréhension de certains leaders religieux des textes sacrés et leur orgueil qui conduit à des actes de violence un peu partout dans le monde. Cependant à travers la figure de sheikh, il démontré que malgré toutes situations, il y a des leaders religieux qui peuvent ramener la paix sans la violence. Et si l’on ne connaît pas quelqu’un, il faut s’approcher de ce dernier pour avoir les vraies informations.

Hounye Thierry

Articles Similaires
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 
Dr. Li de Maboudou Abdou Rahim alias Bravo : Une ode à l’amour 

“C'est risqué que d'aimer quand on sait que l'amour aime les risques” p.30. Dr. Li de Bravo. Ce livre est Lire plus

MARIE-CLAIRE : HABIB DAKPOGAN

L'écrivain est cet artiste qui aime les détails. Il s'attarde aux éléments les plus banales de notre quotidien et en Lire plus

Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 
Le viol conjugal de P. CHARIOT ; Est-on en droit de parler de viol entre époux et épouse ? 

Comment concilier l’interdiction du viol conjugal et le devoir conjugal ?  Les hommes n’ont rien inventé de mieux que le Lire plus

La folie et la mort : Ken Bugul
La folie et la mort : Ken Bugul

La folie et la mort est l’un des nombreux ouvrages de la femme de lettres d’origine sénégalaise Ken Bugul. Une Lire plus

La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)
La rose de Blida : Mohammed Moulessehoul (Yasmina Khadra)

La nostalgie de l'enfance fait partie des grands sujets d'écriture. Elle constitue le sujet à partir duquel, l'auteur entre en Lire plus

Le salut tumulaire : Sophie ADONON 
Le salut tumulaire : Sophie ADONON 

La façon dont les mots de l’écrivain ouvrent les blessures les plus profondes d’une société, c’est de cette même manière Lire plus

Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly
Ah ! Les femmes… de Isaïe BITON Koulibaly

Il existe de toutes les créatures, une qui ne cesse de susciter de l'émerveillement. Pour plusieurs, la femme est la Lire plus

LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU
LE COMMERCE DES ALLONGES : ALAIN MABANCKOU

On s’étonnera toujours devant le génie de l’écrivain. Il s’est fait d’une idée abstraite et presque utopique une réalité dont Lire plus

Le Baobab fou de Ken Bugul
Le Baobab fou de Ken Bugul

La vie de tout être est un mystère. Elle est ce qui permet de retracer son parcours et de le Lire plus

La peste de Albert Camus
La peste. L’ouvrage s’étend sur 279 pages et est édité à Folio. Cette œuvre a reçu le prix Nobel de la Littérature en 1957.

Tout écrivain est conteur des événements de son temps. Il est aussi celui qui porte le message aux générations futures. Lire plus

2 commentaires

  1. Ping :Reste avec Moi : Ayobami Adébayo - L'ivre Du Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link